§ Se doucher et avoir les cheveux lavés § S’assurer que sa tenue de pratique ait bien été lavée (judogi, …)

§ Avoir les mains propres et les ongles correctement coupés

§ Être allé aux toilettes § Mettre sa tenue de pratique (Judogi ou autres pour les disciplines associées) sous un survêtement (+une veste si nécessaire) pour ne pas la salir pendant le trajet vers le dojo.

§ Prendre un sac (de moyen ou grand volume) à l’intérieur duquel doivent figurer des mouchoirs jetables non utilisés, sa lotion hydro-alcoolique, ses « zoori » ou chaussons, sa bouteille d’eau et une fiche comprenant les coordonnées de l’accompagnant pouvant être joint en cas de problème.

§ Mise en place de mesures sanitaires à l’accueil du dojo

§ Mise en place d’un poste d’accueil à l’entrée du dojo, tenu par une personne désignée par le club. Lavage des mains à l’entrée du dojo.

§ Enlever ses chaussures et les déposer à l’emplacement prévu.

§ Mise en place des mesures sanitaires depuis le passage à l’accueil au démarrage de la séance

§ L’enseignant ou le bénévole autorise le pratiquant à pénétrer dans la salle de pratique Il suit le parcours de circulation organisé par le club (marquage au sol, ruban de signalisation, …). Les plans de circulation tiendront compte de la configuration du dojo.

§ Le pratiquant dépose son sac à cet emplacement et retire son survêtement en-dessous duquel il y a le judogi, le plie soigneusement et le dépose dans son sac, ainsi que sa veste.

§ Il pose ses « zoori » au bord du tatami, sort sa gourde, son paquet de mouchoirs et son gel hydro alcoolique. Les autres effets personnels doivent rester dans le sac (téléphone, …).

§ Il s’assied sur le tatami, les jambes dirigées vers l’extérieur et se masse les pieds avec du gel hydro alcoolique.

§ Il se retourne vers l’intérieur, se lève, salue le tatami et rejoint l’emplacement pour le salut commun de démarrage.

§ Le salut commun de démarrage de la séance se fait en ligne comme traditionnellement.

§ La séance se déroule de manière classique.

§ Le professeur est invité à proposer les adaptations pédagogiques spécifiques à la situation de vigilance. En fin de séance, le salut commun se fait à nouveau en ligne puis l’enseignant libère les pratiquants. Chacun salue le tatami puis s’assied au bord du tatami, les jambes tournées vers l’extérieur.

§ Le pratiquant se masse les pieds avec du gel hydro-alcoolique, chausse ses « zoori », met son kit sanitaire et sa gourde dans son sac.

§ Il revêt son survêtement au-dessus de son judogi Il remet ses chaussures laissées à l’accueil et dépose ses « zoori » dans son sac Le pratiquant mineur attend que le responsable désigné par le club à l’entrée l’autorise à rejoindre son accompagnant

§ Préconisations sanitaires à prendre en arrivant à son domicile

§ Il devra mettre sa tenue de pratique (judogi) au lave-linge Désinfecter ses « zoori » Laver sa gourde Réapprovisionner son kit sanitaire (gel hydro-alcoolique, mouchoirs, masque)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *